Pastorale scolaire

Pastorale scolaire


Activités pastorales

Environnement ‐ apprécier la création de Dieu

 

Annexe 1 – Texte de la Genèse sur la création


Au commencement Dieu créa le ciel et la terre.

Jour 1

La terre était sans forme et vide, et l'obscurité couvrait l'océan primitif. Le souffle de Dieu se déplaçait à la surface de l'eau.

Alors Dieu dit : « Que la lumière paraisse! » et la lumière parut.

Dieu constata que la lumière était une bonne chose, et il sépara la lumière de l'obscurité.

Dieu nomma la lumière jour et l'obscurité nuit.

Le soir vint, puis le matin; ce fut la première journée.

Jour 2

Dieu dit encore : « Qu'il y ait une voûte, pour séparer les eaux en deux masses! »

Et cela se réalisa. Dieu fit ainsi la voûte qui sépare les eaux d'en bas de celles d'en haut.

Il nomma cette voûte ciel.

Le soir vint, puis le matin; ce fut la seconde journée.

Jour 3

Dieu dit encore : « Que les eaux qui sont au-dessus du ciel se rassemblent en un lieu unique pour que le continent paraisse! »

Et cela se réalisa. Dieu nomma le continent terre et la masse des eaux mer, et il constata que c'était une bonne chose.

Dieu dit alors : « Que la terre produise de la végétation : des herbes produisant leur semence, et des arbres fruitiers dont chaque espèce porte ses propres graines! »

Et cela se réalisa. La terre fit pousser de la végétation : des herbes produisant leur semence espèce par espèce, et des arbres dont chaque variété porte des fruits avec des pépins ou noyaux. Dieu constata que c'était une bonne chose.

Le soir vint, puis le matin; ce fut la troisième journée.

Jour 4

Dieu dit encore : « Qu'il y ait des lumières dans le ciel pour séparer le jour de la nuit; qu'elles servent à déterminer les fêtes, ainsi que les jours et les années du calendrier; et que du haut du ciel elles éclairent la terre! »

Et cela se réalisa. Dieu fit ainsi les deux principales sources de lumière : la grande, le soleil, pour présider au jour, et la petite, la lune, pour présider à la nuit; et il ajouta les étoiles.

Il les plaça dans le ciel pour éclairer la terre, pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière de l'obscurité. Dieu constata que c'était une bonne chose.

Le soir vint, puis le matin; ce fut la quatrième journée.

Jour 5

Dieu dit encore : « Que les eaux grouillent d'une foule d'êtres vivants, et que les oiseaux s'envolent dans le ciel au-dessus de la terre! » Dieu créa les grands monstres marins et toutes les espèces d'animaux qui se faufilent et qui grouillent dans l'eau, de même que toutes les espèces d'oiseaux. Et il constata que c'était une bonne chose. Dieu les bénit en disant : « Que tout ce qui vit dans l'eau se multiplie et peuple les mers; et que les oiseaux se multiplient sur la terre! »

Le soir vint, puis le matin; ce fut la cinquième journée.

Jour 6

Dieu dit encore : « Que la terre produise toutes les espèces de bêtes : animaux domestiques, petites bêtes et animaux sauvages de chaque espèce! » Et cela se réalisa. Dieu fit ainsi les diverses espèces d'animaux sauvages, d'animaux domestiques et de petites bêtes. Et il constata que c'était une bonne chose. Dieu dit enfin : « Faisons les êtres humains, qu'ils soient comme une image de nous, une image vraiment ressemblante! Qu'ils soient les maîtres des poissons dans la mer, des oiseaux dans le ciel et sur la terre, des gros animaux et des petites bêtes qui se meuvent au ras du sol! »

Dieu créa les êtres humains comme une image de lui-même; il les créa homme et femme.

Puis il les bénit en leur disant : « Ayez des enfants, devenez nombreux, peuplez toute la terre et dominez-la; soyez les maîtres des poissons dans la mer, des oiseaux dans le ciel et de tous les animaux qui se meuvent sur la terre. »

Et il ajouta : « Sur toute la surface de la terre, je vous donne les plantes produisant des graines et les arbres qui portent les fruits avec pépins et noyaux. Leurs graines ou leurs fruits vous serviront de nourriture. De même, je donne l'herbe verte comme nourriture à tous les animaux terrestres, à tous les oiseaux, à toutes les bêtes qui se meuvent au ras du sol, bref à tout ce qui vit. » Et cela se réalisa. Dieu constata que tout ce qu'il avait fait était une bonne chose.

Le soir vint, puis le matin; ce fut la sixième journée.


Retour à l'activité

LA PRIÈRE DE LA SEMAINE

À l'occasion de l'Avent Semaine 1 (28 novembre)

Dieu, tu as choisi de te faire attendre tout le temps d'un Avent.
Moi je n'aime pas attendre dans les files d'attente.
Je n'aime pas attendre mon tour.
Je n'aime pas attendre le train.
Je n'aime pas attendre pour juger.
Je n'aime pas attendre le moment.
Je n'aime pas attendre un autre jour.
Je n'aime pas attendre parce que je n'ai pas le temps et que je ne vis que dans l'instant.
Tu le sais bien d'ailleurs, tout est fait pour m'éviter l'attente : les cartes bleues et les libres services,
les ventes à crédit et les distributeurs automatiques, les coups de téléphone et les photos à développement instantané, les télex et les terminaux d'ordinateur, la télévision et les flashes à la radio...
Je n'ai pas besoin d'attendre les nouvelles, elles me précèdent.
Mais Toi Dieu, tu as choisi de te faire attendre le temps de tout un Avent.
Parce que tu as fait de l'attente l'espace de la conversion, le face à face avec ce qui est caché, l'usure qui ne s'use pas.
L'attente, seulement l'attente, l'attente de l'attente, l'intimité avec l'attente qui est en nous parce que seule l'attente réveille l'attention et que seule l'attention est capable d'aimer.
Tout est déjà donné dans l'attente, et pour Toi, Dieu, attendre se conjugue Prier.

(Prière du Père Jean Debruynne, reprise de https://www.eglisejura.com/?p=405 )