Pastorale scolaire

Pastorale scolaire


Conventions linguistiques pour la rédaction

• des activités ou des projets de pastorale
• des célébrations eucharistiques
• des célébrations de le Parole

1. En général

  • Utiliser le logiciel de traitement de texte Microsoft Office Word
  • Police et point : utiliser la police Verdana et le point 11 (titres) et le point 10 (texte)
  • Suivre le gabarit fourni pour la disposition du texte
  • Utiliser des verbes à l'infinitif pour la Préparation et pour indiquer des consignes

    Ex. :

    • Demander aux élèves de…
    • Inviter les élèves à…
    • Remettre aux élèves…
  • Attention aux anglicismes et aux tournures anglaises de phrases

    Ex. :

    • Tenir un journal au lieu de garder un journal
    • Tenir pour acquis au lieu de prendre pour acquis
  • Identification des annexes et leur insertion dans le texte, suivre cet exemple :

    Voir : Annexe 3 – Modèle de lettre pour informer les parents

    Mettre aussi la liste complète des annexes à la fin du projet ou de l'activité

2. Rédaction inclusive

  • Principes généraux :
    • Rendre évident et visible que le texte, dans son ensemble, est inclusif, qu'il s'adresse aux deux genres
  • Viser une répartition équilibrée et continue des deux genres
    • Éviter la lourdeur et la monotonie
  • Procédés :
    • Mettre les titres aux deux genres

      Ex. : Animatrice - Animateur

    • Utiliser l'alternance dans le texte
    • Utiliser les formes neutres : le groupe, l'assemblée, l'équipe, la classe, le personnel, les gens, la personne qui, etc.
    • Utiliser le pluriel : les membres, les responsables, les élèves, les jeunes, etc.
    • Utiliser le nom de la fonction : la direction au lieu de le directeur ou la directrice
    • Utiliser l'infinitif ou le participe présent : ex., Vivre (Vivant) dans la joie… au lieu de Il, elle vit dans la joie…
    • Éviter, dans la mesure du possible, les abréviations, les parenthèses, l'oblique, le trait d'union, le redoublement (il, elle; l'enseignante / l'enseignant)
  • Accord grammatical :
    • Dans le cas d'un redoublement inévitable, mettre la forme masculine proche de l'adjectif ou du participe passé : ex., l'animatrice, l'animateur est heureux de…

II – Conventions quant à la mise en page

1. Ponctuation

  • Un seul espace après le point final
  • Un espace avant et après le deux points :
  • Aucun espace avant le ? et le !
  • Éviter le redoublement du ? et du !
  • Énumération : la virgule pour des mots ou groupes de mots, le point-virgule pour des phrases

2. Mise en relief

  • Italique : réservé aux titres des œuvres, des livres, des articles de revue, des activités, des chants, des mots en langue étrangère

    Attention : ne pas ajouter de gras, de guillemets, ni de parenthèses, ni de soulignement

  • Gras : réservé pour les titres et les sous-titres; à l'occasion, utilisé pour mettre un mot ou un groupe de mots en relief dans la phrase
  • Les «  » : réservés pour les citations; à l'occasion, utilisés pour préciser le sens du mot précédent
  • Le soulignement : utilisé, à l'occasion, pour mettre un mot en relief
  • Les majuscules : utilisées, à l'occasion, pour mettre un mot en relief
  • En général, éviter de surcharger le texte pour en faciliter la lecture

III – Correcteur linguistique

Note : La personne qui assure la correction se réserve le droit de faire les corrections nécessaires aux textes à mettre sur le Site Web de l'AREF selon les exigences énumérées.

LA PRIÈRE DE LA SEMAINE

À l'occasion de la fête de Pâques

Le Christ est ressuscité des morts,
par la mort il a vaincu la mort,
à ceux qui sont dans les tombeaux
Il a donné la vie !
Réjouissons-nous en ce jour de la Résurrection car le Christ,
hier accablé de moqueries, couronné d'épines,
pendu au bois, aujourd'hui se relève du tombeau.
Réjouissons-nous car le Christ baigne de sa clarté
ceux que les ténèbres de l'enfer retiennent captifs.
Réjouissons-nous en ce printemps de la vie,
car une espérance jaillit parmi les victimes
des guerres, des tremblements de terre,
parmi les affligés du corps et de l'âme.
Réjouissons-nous, car par la croix toute tristesse est abolie,
et la joie inonde le monde.
Réjouissons-nous, car le Seigneur
est descendu au plus profond de la terre,
est descendu au plus profond du coeur des hommes, où se tapit l'angoisse ;
Il les a visités, Il les a illuminés,
et tourments, angoisse, enfer sont anéantis,
engloutis dans labîme damour ouvert au flanc percé du Seigneur.
Réjouissons-nous, car il est ressuscité le Christ, la joie éternelle.

(Prière tirée du site Église catholique en Martinique, https://martinique.catholique.fr/fete-de-la-resurrection-3037)