Historique

Historique




De 1950 à 2005

Sa naissance : le 27 avril 1966

« L'extrême importance de l'éducation dans la vie des femmes et des hommes et son influence toujours croissante sur le développement de la société moderne sont, pour le saint Concile oecuménique, l'objet d'une réflexion attentive. En toute vérité, la formation des jeunes, et même une certaine éducation continuelle des adultes, devient à la fois plus aisée et plus urgente du fait des conditions de notre époque. En effet, les femmes et les hommes sont davantage conscients de leur dignité et de leurs obligations propres; ils souhaitent prendre une part chaque jour plus active à la vie sociale.... il faut donc aider les enfants et les jeunes gens - en tenant compte des progrès des sciences psychologique, pédagogique et didactique - à développer harmonieusement leurs aptitudes physiques, morales, intellectuelles, à acquérir un sens plus aigu de leur responsabilité, tant dans l'effort soutenu pour mener droit leur vie personnelle que dans la poursuite de la vraie liberté ... qu'ils reçoivent une éducation sexuelle positive... qu'ils reçoivent, en outre, une formation à la vie en société... c'est un droit pour les enfants et les jeunes gens d'êtres stimulés à porter un jugement de valeur sur les réalités morales... à connaître et aimer Dieu de façon plus parfaite... »

Ces extraits tirés du préambule ainsi que du #1 de la Déclaration Gravissimum educationis reflètent le questionnement des années ‘50 et ‘60 et marquent bien la transformation qui allait s'effectuer dans la façon de comprendre et de faire l'éducation de la foi. C'est dans ce contexte qu'est né l'OPECO, l'Office provincial de la catéchèse en Ontario qui deviendra, éventuellement, pour mieux répondre aux besoins de l'ensemble de l'éducation de la foi, l'Office provincial de l'Éducation chrétienne de l'Ontario et ensuite l'Office provincial de l'éducation de la foi catholique de l'Ontario.

Si nous relatons à ce moment-ci certaines dimensions du vécu de l'OPECO, ce n'est pas tant pour établir une chronologie que pour mieux cerner sa raison d'être tout au long de son cheminement. Saisir ce qui l'a animé, mais aussi ce qui l'a caractérisé, et ce qui en a fait sa force, pourrait sans doute nous aider à tracer son orientation.

1950-1959

Doit-on continuer à offrir trois sacrements à l'enfant de 1re année? Le petit catéchisme répond-il vraiment aux besoins de l'éducation de la foi? Quelle est la pertinence des examens diocésains avant la communion solennelle? etc... Climat de recherche, urgence de renouveau, désir de fidélité à une Bonne Nouvelle enracinée dans le Christ, dans l'Histoire du Salut.

L'audace, la générosité et la foi d'un groupe de personnes, d'une façon particulière du diocèse d'Ottawa, feront naître des projets:

- Porte ouverte - une équipe d'enseignantes et d'enseignants, d'étudiantes et d'étudiants se réunissent tous les vendredis, en soirée, pour vivre des expériences de foi à partir desquelles ils élaborent des pistes catéchistiques. C'est le début du renouveau catéchétique et pour employer l'expression courante de la “nouvelle catéchèse”.

- Camp catéchistique à Saint-Pierre de Wakefield chez les Soeurs de Ste-Jeanne-D'arc. (Le Droit - 22 août 1959). Pendant une semaine, dix-neuf (19) éducatrices et éducateurs, sous la direction de M. l'abbé Léonard Rochon, se questionnent sur des méthodes propices à favoriser l'enseignement religieux et sur les éléments de base de la foi chrétienne. À cette rencontre, naîtra le 1er comité diocésain de l'enseignement religieux relié particulièrement au secondaire, mais formé surtout des personnes dédiées à la catéchèse en Ontario français. Notons, en particulier, la participation de l'abbé Léonard Rochon et de Sr Aline Champagne.

1960-1965

- L'équipe Porte ouverte produira un Vade Mecum. Son but: préciser des orientations pour l'enseignement religieux et fournir des suggestions de méthodologies. Il s'agit là d'une entreprise innovatrice.

- Porte ouverte fait place graduellement à l'École des catéchistes. On a besoin de vivre une expérience d'Église, de chercher à mieux comprendre, dire et transmettre la Bonne Nouvelle de Jésus Christ. Cela autant pour les éducatrices et les éducateurs que pour les jeunes qui leur sont confiés. Le renouveau catéchétique s'installe chez-nous.

- Exode vers les centres spécialisés: Lyon, Bruxelles, Paris, Strasbourg... Assurer la formation de spécialistes qui pourront faire cheminer l'évolution de la Nouvelle catéchèse chez nous, c'est essentiel!

- Parution de la collection Viens vers le Père produit par l'Office de catéchèse du Québec, ainsi que des plans de cours élaborés par l'École des catéchistes. La “nouvelle catéchèse” fera place à une réalité très importante en éducation de la foi: l'engagement des parents.


Haut de la page

27 avril 1966

- Naissance de l'OPECO

La vie éclate! Les besoins pour une éducation de la foi mieux adaptée au vécu se font sentir. La nécessité de partage devient évidente, et une structure pour l'éducation de la foi au service des francophones de la province doit prendre forme. Mgr René Audet convoque à Ottawa, les 14 et 15 avril, une rencontre de prêtres délégués par les évêques des diocèses francophones. Le 27 avril 1966, l'Assemblée épiscopale de l'Ontario se donne un Office d'Éducation de la foi: l'OPECO. Le directeur fondateur: M. l'abbé Léonard Rochon.

- Les préoccupations de l'Office à cette époque:

  • formation des maîtres
  • instruments catéchétiques
  • statut des enseignantes et des enseignants à l'élémentaire et au secondaire
  • regroupement des intervenantes et des intervenants de la province
  • liens avec les organismes francophones reliés à l'éducation.

1970

- Premier congrès de l'OPECO regroupant une trentaine (30) de participantes et participants. Par la suite, un congrès aura lieu à chaque année.


Haut de la page

1970-1991

- D'après les expériences évoquées par l'abbé Gérard St-Denis, directeur de 1973-82, M. Jean-Claude Ethier, directeur de 1982-91, ainsi que Mgr Roger Despatie, évêque responsable depuis 1974, il est possible d'affirmer que la principale caractéristique de l'OPECO, ce qui d'ailleurs en a fait sa force, c'est l'engagement des agentes et des agents. “On a eu le privilège, disaient-ils, de travailler avec des personnes qui avaient accédé à une formation intéressante dans le cadre du renouvellement catéchétique et qui en plus, avaient intérêt à la poursuivre.” L'abbé Marcel Latulippe, directeur par intérim (1972) serait sans doute d'accord avec de tels propos.

La foi reliée à l'audace et à la créativité, qu'est-ce que ça peut changer! L'intérêt actif des évêques responsables tels que Mgr Noël, Mgr Adolphe Proulx et Mgr Roger Despatie, ainsi que la collaboration de l'ensemble des évêques de la CECO dans le développement des différents dossiers, a largement contribué à la croissance de l'Office.

- Parmi les personnes qui ont donné une couleur tout à fait particulière, surtout pour ce qui est du mandat de l'OPECO relié au milieu scolaire, il faut faire mention des conseillères et des conseillers pédagogiques. Pendant environ vingt ans (1968-1988), dans un très grand nombre de conseils scolaires, ces personnes ont assuré la mise en oeuvre des orientations fournies par l'OPECO et par les offices diocésains, la mise en oeuvre des programmes ainsi que l'actualisation d'une pédagogie mieux adaptée à l'éducation de la foi. Un réseau s'est formé en Ontario. C'est alors que nous avons vu naître leur association vers les années ‘78. COPER faisait partie de l'OPECO. Malheureusement, au moment où ils ont atteint une capacité de fonctionnement, on a commencé à réduire ces postes dans les différents conseils scolaires. La grande difficulté fut donc de rejoindre les principaux intervenants et intervenantes du milieu scolaire: les directeurs d'éducation et les agents de supervision, les directions des écoles, les enseignantes et les enseignants.


Haut de la page

Quels ont été les dossiers majeurs portés par l'Office?

1973-1982

Sous la direction de l'abbé Gérard St-Denis, il faut noter:

pour le domaine scolaire

► une préoccupation pour la création de réseaux

► des colloques regroupant des responsables des facultés d'éducation afin de préciser les besoins entourant la formation des maîtres; à la suite de ces colloques, des programmes dans le contexte de la formation continue et permanente ont été élaborés

►l'évaluation, par la CECC du catéchisme canadien (1974). Les résultats confirment l'orientation retenue par la collection “Viens vers le Père”

►une présence assidue aux rassemblements des différentes associations: surintendants (ASFO), conseillers scolaires (AFCSO), enseignants et enseignantes (AEFO)

►le congrès de l'OPECO devient une activité annuelle

►un comité ad-hoc prépare un répertoire de prières qui se répandra dans tous les milieux francophones du Canada

►un souci de communication qui verra naître le bulletin «En Catéchèse»

►une participation au développement des dossiers de la francophonie

►une participation à l'élaboration de documents de la CECO

pour l'éducation des adultes

►une étude des différents lieux d'éducation de la foi des adultes afin de mieux cerner la qualité du contenu. C'était le début des mouvements «Encounter», «Cursillos», «Charismatique». Graduellement, des façons plus spécifiques de penser l'éducation de la foi des adultes ont été définies. L'OPECO, tout en suivant l'évolution de l'andragogie, a favorisé la naissance de cours de Bible et de différentes sessions ayant pour but l'acquisition de connaissances mais aussi, la croissance dans la foi.


Haut de la page

1982-1991

Sous la direction de M. Jean-Claude Ethier s.c., il faut noter:

pour le domaine scolaire

Avec l'avènement de la loi 30, le parachèvement du système des écoles séparées catholiques, les écoles doivent repenser leur raison d'être ainsi que leur pédagogie en fonction des apprenantes et des apprenants dans une société en perpétuel changement; l'Office doit, pour servir les francophones, s'occuper

  • d'orientations: c'est l'avènement du programme-cadre
  • de programmation: c'est la mise en oeuvre de la Collection Bonne Nouvelle et l'élaboration d'instruments pour le secondaire
  • d'une concertation plus intense avec les différentes associations, d'interventions plus fréquentes au ministère de l'Éducation: c'est la naissance du Conseil d'éducation catholique franco-ontarien (CECFO - 1987)
  • de l'éducation sexuelle: c'est l'élaboration du programme Vie familiale et Éducation sexuelle (1ère -10e année) et la mise sur pied d'un comité responsable de cette dimension
  • de rejoindre les différents intervenantes et intervenants du milieu scolaire: c'est la naissance de l'Association des responsables de l'éducation de la foi en milieu scolaire (AREF - 1988)
  • de formation: c'est l'élaboration du programme de formation en lien avec les Universités
  • des francophones dans les différents milieux de la province: les communications seront plus suivies
  • de pastorale scolaire: c'est le début d'une étude qui conduira à la formulation d'orientations au niveau provincial
  • de financement: tous les diocèses de la CECO contribueront à l'OPECO


Haut de la page

1991 à 1995

Sous la direction de Mme Edith Lamontagne

Mgr Roger Despatie, évêque répondant depuis 1974, décéda le 14 mai 1993. Mgr. Gilles Cazabon, alors évêque du diocèse de Timmins, nommé évêque répondant, assumera cette responsabilité.

- Pendant cette période, il faut noter l'élaboration et la rédaction du document - Orientations de l'Office provincial de l'éducation de la foi catholique de l'Ontario (OPECO). Septembre 1993 - Août 1998. Il présente l'historique de l'OPECO,sa vision et sa mission ainsi que ses orientations tant au niveau de l'éducation de la foi en milieu scolaire qu'en milieu paroissial. Un comité consultatif sera formé. Son rôle : préciser les orientations et établir les priorités des différents projets et activités.

pour l'éducation des adultes

À cette étape, du cheminement de l'OPECO, le volet pour l'éducation de la foi des adultes prend un plus grande importance. Ainsi, on retrouvera , pour le secteur des adultes, les objectifs suivants :

- fournir des orientations et des paramètres qui puissent aider à soutenir la croissance des adultes dans la foi;

- stimuler une réflexion et une action concertées des différents intervenants et intervenantes de l'Église francophone de l'Ontario.

les objectifs:

- créer un réseau de répondantes et de répondants diocésains en éducation de la foi des adultes;

- fournir un appui et susciter le partage des expériences;

- créer un lieu de croissance pour ces intervenantes et intervenants.

Ce mini-congrès regroupant plus de cent personnes des différents diocèses, a lieu à Ottawa en octobre 1995.

Ce sera l'occasion du lancement du document : Croissance des adultes dans la foi. Réflexions et orientations... OPECO. Juin 1995

observations:

- une grande difficulté pour l'OPECO : donner priorité à l'éducation de la foi des adultes alors que le milieu scolaire prend de plus en plus de temps et d'énergies; pour palier cette difficulté, il nous faudra , en concertation avec les associations du milieu scolaire prendre en considération la recommandation no. 116 du rapport de la Commission Royale sur l'Éducation de 1994 et étudier sérieusement les possibilités d'un partenariat avec le Ministère de l'Éducation et de la Formation ainsi qu'avec les divers instances du milieu de l'éducation.

pour le domaine scolaire

Programmation et pastorale

Notre expérience en milieu secondaire catholique en Ontario est encore très jeune. De nombreux besoins surgissent au niveau des cours d'éducation de la foi et de la pastorale:

- révision de programmes

- désire de partager les différentes expériences

- échange sur le cheminement réalisé en pastorale

En partenariat avec les Associations de Conseils Scolaires et l'AREF, l'OPECO tient une rencontre provinciale pour le milieu secondaire les 20 et 21 octobre 1995. Entre autres, il est question des sujets suivants :


1) Qualifications requises pour le personnel des écoles catholiques

- Dans le compte-rendu nous pouvons lire: les conseils scolaires sont responsables de l'actualisation des exigences établies avec les différentes associations, en particulier, l'AFCSO, l'AFOCEC et l'ASFO. Ce document était disponible à l'OPECO. (1994)

- On demande que l'OPECO propose une ébauche des différentes politiques, critères d'embauche et stratégies de mise en oeuvre de ces exigences dans un conseil. Ce travail a été élaboré pour l'automne '95.

2) Formation

Dans le cadre du Règlement 297, un programme de formation élaboré avec les Universités et en concertation avec les associations concernées, est rédigé. Dès septembre l995, la didactique en éducation de la foi est offerte aux cycles moyen et intermédiaire et une didactique est également offerte pour le cycle supérieur. Ces cours de trois crédits sont offerts à l'Université d'Ottawa et à l'Université Laurentienne.

À noter que le cours de formation initiale passe de 19 heures à 39 heures (3 crédits) à la Faculté de l'Éducation d'Ottawa et l'École des Sciences de l'Éducation de Sudbury devait adopter la même formule.

Une publicité entourant les exigences et les cours offerts est faite dès l'automne de 1995.

3) Préoccupation:

● Qui assurera l'enseignement de ces cours, à court et à long terme? Nous avons un grand besoin de personnes qui ont une formation théologique, pédagogique et qui connaissent le milieu scolaire. De nouvelles personnes s'engagent dans ce domaine mais on devra s'occuper d'en interpeller d'autres.


Haut de la page


Programme d'études commun (1re à 9e année):

● Où en sommes-nous?

► quelle est notre vision, notre mission?

Parents, enseignantes et enseignants, élèves, directions, conseillères et conseillers scolaires, associations, évêques, responsables diocésains sont invités à s'exprimer. Le texte de la mission sera terminé en juin 1995.

Pour situer la visée du Programme d'études commun, l'ensemble des principes pédagogiques et les résultats d'apprentissage dans une vision globale de l'école catholique française, il fut proposé que l'on présente une vision de l'école catholique française pour les années 2000. L'ébauche de cette vision de l'école catholique franco-ontarienne fut soumise pour réactions à différents groupes en province. Cette vision-mission, présentée dans les différents conseils faisait partie des documents d'orientations de l'OPECO pour le milieu scolaire (ex.: programme d'études commun, version école catholique et programme-cadre). De nombreux ateliers de formation ont été offerts en province. Des vidéocassettes ont également été produites pour appuyer ces ateliers de formation.


La direction et l'école catholique franco-ontarienne

Dans le cadre d'un programme de ressourcement pour les directrices et les directeurs d'écoles offert par le Centre de Leadership en Éducation, l'OPECO, en 1996, élabore un contenu pour un atelier d'une durée de 17 heures. Ces sessions, promues par le Centre de Leadership, sont assurées par l'OPECO.


Rédaction de documents d'orientations

De 1992 à 1995 divers documents sont rédigés par l'OPECO. Un très grand nombre de personnes engagées dans les différents secteurs, milieu scolaire, milieu paroissial et diocésain, collaborent à l'élaboration et à la validation de ces documents approuvés par la Conférence des évêques catholiques de l'Ontario.

Parmi ces documents on retrouve :

- La pastorale scolaire : fondements, orientations et considérations pour les écoles catholiques de langue française de l'Ontario. Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques, Ottawa. Août 1993.

- Guide pour l'équipe pastorale responsable de l'initiation aux sacrements. OPECO. Décembre 1993.

- Croissance des adultes dans la foi. Réflexions et orientations. OPECO. Juin 1995.

Programme de 7e année

C'est un énorme travail réalisé par une équipe de bénévoles! L'élaboration et la phase de validation sont très encourageantes. Cependant, nous devrons retarder la publication pour septembre '96. Toujours la même difficulté: à cause d'un tirage très limité, nous ne pouvons avoir accès aux services d'une maison d'édition. La publication et la distribution deviennent notre responsabilité. Un premier atelier est présenté au Congrès '97 de l'AREF.


Haut de la page


Réseaux ou services diocésains d'éducation de la foi

Dans quelques diocèses, des forums en vue de favoriser le partenariat pour la croissance de la foi des jeunes sont organisés.

Indépendamment des projets qui surgissent de ces activités, le leadership diocésain est de première importance. L'initiative de la concertation et les orientations en provenance du diocèse, d'une façon particulière pour le milieu scolaire, sont nécessaires. Et quand nous pensons à la restructuration des conseils en décembre 1997, cette concertation devient encore plus importante , nécessaire et urgente! Cependant, une préoccupation majeure à l'OPECO est nécessairement celle des représentantes et représentants diocésains. Il y en a dans tous les diocèses mais dépendant de leur engagement professionnel, cette situation est très fragile. Il faudra consacrer du temps à la consolidation des réseaux afin d'assurer le développement de ce qui est déjà commencé.

Voilà quelques unes des démarches effectuées par l'OPECO pendant les année 1991 à 1995, sous la direction d'Edith Lamontagne.

Plusieurs dossiers prévus par le plan d‘action de la mise en oeuvre des orientations 1993-1998, sont finalisés . Un plan d'action afin de poursuivre la réalisation des orientations de l'OPECO pour les années 1993 à 1998 est à définir. Ce sera l'objet de la rencontre d'automne des responsables de l'OPECO avec les évêques, ayant lieu à Toronto les 3 - 4 et 5 octobre 1995 sous la responsabilité de la nouvelle directrice : Soeur Louise Madore .



Haut de la page

1996 à 2000

Sous la direction de Soeur Louise Madore fds.,

Mgr Gilles Cazabon, alors évêque répondant depuis 1993, sera succédé par Mgr Paul-André Durocher en 1999. Mme Danielle Bourgie agira à titre d'adjointe à la direction.

pour le domaine scolaire

  • rédaction de : Fondements et critères pour la rédaction de programmes d'études pour les écoles catholiques (1996)
  • rédaction d'un outil pédagogique pour la maternelle : Éveil religieux (1997)
  • rédaction du programme-cadre pour l'élémentaire et pour le secondaire
  • projet d'élaboration des esquisses de cours différenciées pour le secondaire
  • lancement du programme de 7e année : Il y a longtemps que je t'aime
  • rédaction du programme de 8e année : Deviens ce que tu crois
  • rédaction et formation des esquisses de cours pour l'enseignement religieux au secondaire
  • banque informatisée d'activités de pastorale pour les écoles élémentaires et secondaires.

pour l'éducation des adultes

  • la rencontre annuelle des responsables de l'éducation de la foi en milieu diocésain à la Villa Loyola. On partage les réalisations de chacune et de chacun. Un ressourcement au niveau du leadership chrétien et du rite d'initiation sacramentelle (RICA) est offert par Mgr Paul-André Durocher.


Haut de la page

2000 à 2001

Sous la direction de l'abbé Rémi Lessard et de Mme Danielle Bourgie, adjointe à la direction, il faut noter:

pour le domaine scolaire

  • Symposium 2001 - L'École catholique, toute une différence pour notre monde! Plus de quatre cent membres du personnel enseignant, conseils, conseillers scolaires, parents et membres du clergé y participent. À cette occasion, la communauté catholique francophone se donne sept objectifs. Nous les retrouvons dans les actes du symposium.
  • élaboration d'esquisses de cours à l'intention des écoles catholiques de langue française dans différentes disciplines de 11e et de la 12e année.


Haut de la page

2001 à 2004

Sous la direction de Mme Yvonne Tregonning, il faut noter:

  • l'équipe d'orientation formée de Édith Lamontagne, Danielle Bourgie, Rémi Lessard, Yvonne Tregonning et Mgr Paul-André Durocher, évêque répondant.

pour le milieu scolaire

  • le suivi au Symposium: l'AFOCSC (Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques), le CODEC (Conseil ontarien des directions d'éducation catholiques) et l'OPÉCO travaillent en étroite collaboration pour la mise en oeuvre des sept recommandations du Symposium. Ces recommandations orienteront les efforts de l'OPÉCO.

  • la révision de la Mission-Vision pour les huit conseils catholiques de langue française et l'élaboration d'un plan stratégique pour le comité spécial de la mission/vision

  • la contribution du FARE (Formation pour l'amélioration et le rendement des élèves) pour l'élaboration de modules de formation

  • la révision du document Éducation physique et santé et l'élaboration d'un document d'appui pour les écoles catholiques
  • Cours de qualifications additionnelles:
  • l'Ordre des enseignantes et des enseignants invitent les partenaires des cours de qualifications additionnelles (AEFO, AFOCSC et l'OPÉCO) à revoir les lignes directrices de ces cours afin d'assurer une livraison commune à travers la province.
  • un projet de relève est initié : rédaction de leçons pour chacune des trois parties du spécialiste; formation des formatrices et des formateurs pour assurer une livraison commune; formation de multiplicateurs pour assurer une relève pour l'enseignement de ces cours.

pour l'éducation des adultes

  • les rencontres des responsables de l'éducation de la foi en milieu diocésain sont poursuivies; un plan d'action est précisé et des rencontres d'échange et de formation ont lieu à chaque année.


Haut de la page

2005 à 2007

Sous la direction de Mme Edith Lamontagne

- un autre déménagement pour le bureau de l'OPECO!. Sous la direction de Gérard St-Denis et de Jean-Claude Ethier, le bureau était à Ottawa. En 1991, sous la direction d'Edith Lamontagne, il sera localisé à Hearst, pour retourner à Ottawa lorsque Soeur Louise Madore et Rémi Lessard seront à la direction. Et ce sera ensuite à Sudbury de l'accueillir sous la direction d'Yvonne Tregonning. Finalement, en janvier 2005, le bureau sera localisé à Timmins alors qu'Edith Lamontagne reprendra la direction. Nous pourrons sans aucun doute qualifier cet Office de polyvalent ou encore de virtuel!

- Le mandat particulier confié à Edith Lamontagne en janvier 2005 sera la suivant :

  • repenser l'orientation et la prestation des services de l'OPECO dans le contexte des nouvelles réalités et structures politiques: création des Conseils scolaires catholiques de langue française et situations différentes en milieu paroissial et diocésain.

Cet exercice entrepris en avril 2005 devrait permettre, en janvier 2006, le début de la mise en oeuvre de nouvelles orientations et d'un nouveau modèle de prestation de services.


Haut de la page

2007 à ...

Sous la direction de Danielle D'Anjou-Villemaire

- Le bureau de l'OPECO se retrouve maintenant à Cornwall.

LA PENSÉE DU JOUR