Chants divers

Chants divers


On peut toujours se fier sur toi


 

Par Serge Guérin

Avec nos joies et nos chagrins, on s'lève pour toi chaque matin
On t'donne nos vies comme des offrandes, c'est tout ce qu'on a comme pain
Avec nos soucis, nos petits ennuis, on vient pour te dire merci
Et comme une seule rengaine, on t'emmène nos peines,
elles sont nos chemins de vie.

Refrin :
Car, même quand ça va mal, même dans la rafale
On peut toujours se fier sur toi
Même lors des épreuves qui rendent l'âme veuve
On peut toujours se fier sur toi. (bis)

Avec nos travaux, nos « points dans l'dos », on veut te dire quelques mots
Les mots d'amour qui remplissent nos jours, que l'on reçoit comme cadeaux
Avec nos sourires, nos petits plaisirs, on vient pour se faire bénir
Pour que, dans notre vie, rejaillisse l'Esprit, qui fait si bien vivre nos amis.

Refrin :
Car, même quand ça va mal, même dans la rafale
On peut toujours se fier sur toi
Même lors des épreuves qui rendent l'âme veuve
On peut toujours se fier sur toi. (bis)

Avec nos charmes, aussi nos larmes, on vient raviver la flamme
Qui réchauffe nos coeurs, qui efface nos peurs, qui fait se passer les heures
Avec confiance, avec espoir, on vient pour te rendre gloire
Mais on vient aussi chercher tout ce dont on a manqué, on est là pour te recevoir.

Refrin :
Car, même quand ça va mal, même dans la rafale
On peut toujours se fier sur toi
Même lors des épreuves qui rendent l'âme veuve
On peut toujours se fier sur toi.

Car, même quand ça va mal, même dans la rafale
On peut toujours se fier sur toi
Même lors des épreuves qui rendent l'âme veuve
On peut toujours se fier sur toi.

On peut toujours
On peut toujours
On peut toujours se fier sur toi.

LA PRIÈRE DE LA SEMAINE

À l'occasion de la Semaine Sainte

Seigneur Jésus,
malgré les acclamations de la foule
qui te salue comme le messie attendu,
c'est en homme abandonné et livré à la solitude
que tu parcours le chemin
sur lequel bientôt tu porteras la croix,
sous les cris d'injures de la même foule.

Tu seras trahi, renié, condamné,
torturé, ridiculisé, injurié, mis à mort.
Tu sembleras avoir été abandonné même par Dieu.

Tout être humain, dont la dignité est bafouée,
reconnaîtra son visage dans le tien.

Aide-nous à discerner
dans le témoignage de ton amour illimité
la voie à suivre pour transformer le monde
à l'image du Royaume.

(Prière reprise du site de la Paroisse Saint-Léon à Montréal : http://www.paroisse-saint-leon.org/2015/mar/29.html)